AccueilPartenairesPourquoi les taux hypothécaires au Canada sont-ils en hausse ?

Pourquoi les taux hypothécaires au Canada sont-ils en hausse ?

Les taux hypothécaires au Canada ont augmenté au cours des derniers mois, ce qui a suscité quelques inquiétudes chez les acheteurs de maison et ceux qui ont des hypothèques à taux fixe ou variable. Quelques facteurs ont contribué à cette augmentation, notamment la hausse des rendements obligataires et la décision de la Banque du Canada de relever les taux d’intérêt. Cet article examine pourquoi les taux hypothécaires augmentent et ce que cela pourrait signifier pour les emprunteurs à l’avenir.

Facteurs influant sur les taux hypothécaires

De nombreux facteurs influencent les taux hypothécaires au Canada, certains directement et d’autres indirectement. Ces facteurs comprennent:

  • L’inflation
  • La politique monétaire de la Banque du Canada
  • Le rendement des obligations

L’une des principales raisons pour lesquelles les taux hypothécaires canadiens ont augmenté est le niveau élevé de l’inflation dans le pays. Cela a contraint la Banque du Canada à augmenter les taux d’intérêt de 0,25 % à partir du début de 2022 à 2,50 % à partir d’août 2022. Par conséquent, de nombreux prêteurs ont été contraints d’augmenter leurs taux hypothécaires afin de compenser cette hausse du coût d’emprunt, comme en témoigne la hausse du taux préférentiel à 4,70 %. Cette situation a un impact direct sur les détenteurs d’un prêt hypothécaire à taux variable, ainsi que sur les lignes de crédit sur valeur domiciliaire et les autres emprunteurs dont le taux d’intérêt est lié au taux préférentiel.

Le Canada n’est pas le seul pays à connaître ce phénomène. Les pays du monde entier sont actuellement confrontés à une forte inflation et les emprunteurs seront touchés par les mesures prises par les banques centrales pour contenir l’inflation en augmentant les taux. La Réserve fédérale américaine a procédé à des hausses de taux historiques de manière agressive, tandis que la Banque centrale européenne a procédé en juillet 2022 à sa première hausse de taux en 11 ans.

Voici comment le taux d’inflation du Canada se compare à celui de certains autres grands pays du monde, en date de juin/juillet 2022 :

  • Russie : 15,9 %
  • Brésil : 11,89 %
  • Espagne : 10,8 %
  • Pays-Bas : 10.3 %
  • Royaume-Uni : 9,4 %
  • États-Unis : 9.1 %
  • Canada : 8.1 %
  • Mexique : 7,99 %
  • Italie : 7,9 %
  • Allemagne : 7,5 %

Une autre raison pour laquelle les taux hypothécaires ont augmenté est que les rendements obligataires ont augmenté au Canada. Lorsque les rendements obligataires augmentent, les taux hypothécaires augmentent aussi. Plus précisément, les rendements obligataires influent sur les taux hypothécaires fixes.

Une comparaison populaire à faire est le rendement des obligations d’État à 5 ans par rapport au taux hypothécaire fixe à 5 ans. Cela s’explique par le fait que les prêts hypothécaires sont considérés comme une alternative plus risquée aux obligations d’État, et qu’ils suivent donc de près le rendement des obligations, avec une prime. Lorsque les rendements obligataires augmentent, cela signifie que les investisseurs exigent des rendements plus élevés pour prêter leur argent. L’augmentation des rendements obligataires se traduit en fin de compte par une hausse des taux hypothécaires.

Au Canada, les rendements obligataires ont fortement augmenté en raison de l’inflation et des conséquences possibles de celle-ci sur la politique monétaire. Le fait que la Banque du Canada continue de relever ses taux a entraîné une forte augmentation des rendements obligataires, car les investisseurs s’attendent à des taux d’intérêt plus élevés à l’avenir.

Le rendement des obligations d’État à 5 ans est passé de moins de 1,5 % au début de l’année à 3,56 % en juin 2022. Toutefois, la possibilité d’une récession et d’éventuelles baisses de taux a amené les investisseurs à prendre en compte une politique monétaire plus modérée de la part de la Banque du Canada, ce qui a entraîné une baisse des rendements obligataires ces dernières semaines. Le rendement de l’obligation d’État à 5 ans est tombé à 2,66 % à la fin de juillet 2022. Cela pourrait donner un certain répit aux taux hypothécaires fixes.

Que signifie pour vous la hausse des taux hypothécaires ?

La hausse des taux d’intérêt cette année a entraîné une augmentation des coûts d’emprunt pour les consommateurs et les entreprises. Cette situation a suscité une certaine inquiétude, car les ménages canadiens sont confrontés à des niveaux d’endettement sans précédent. Un ralentissement du marché de l’habitation, qui a été un moteur clé de la croissance économique ces dernières années, peut également être dévastateur pour l’économie. Un refroidissement du marché a déjà été observé dans certaines villes du Canada, avec une chute des prix des maisons et un effondrement des ventes de maisons.

Si vous êtes à la recherche d’une nouvelle maison ou si vous envisagez de refinancer votre prêt hypothécaire actuel, il est important de comprendre comment la hausse actuelle des taux hypothécaires peut vous affecter. Si vous êtes à la recherche d’une nouvelle maison, vous devrez probablement payer plus pour votre paiement hypothécaire mensuel, et cela peut affecter votre qualification ou approbation hypothécaire en raison d’un taux de test de stress hypothécaire plus élevé. Et si vous cherchez à refinancer votre hypothèque existante, vous ne pourrez peut-être pas obtenir le même taux bas que celui que vous avez actuellement.

Vous devrez vous demander si c’est le bon moment pour bloquer un prêt hypothécaire à taux fixe. Comme on s’attend à ce que les taux d’intérêt continuent d’augmenter au cours des prochains mois, le fait d’opter pour un taux fixe maintenant vous évitera de devoir payer un taux plus élevé à l’avenir. Si vous avez un prêt hypothécaire à taux variable, vous pouvez envisager de le refinancer pour obtenir un prêt à taux fixe.

Si vous n’êtes pas sur le marché pour acheter une nouvelle maison ou pour refinancer votre prêt hypothécaire actuel, la hausse des taux d’intérêt vous touche quand même. Lorsque les taux augmentent, le coût des emprunts auprès des banques augmente également. Cela inclut des choses comme les prêts automobiles et les prêts étudiants liés au taux préférentiel.

Quel est l’avenir des taux d’intérêt ?

On s’attend à ce que les taux d’intérêt continuent d’augmenter au cours des prochains mois en raison des préoccupations persistantes concernant l’inflation. On s’attend à ce que la Banque du Canada augmente de nouveau ses taux en septembre, et la Réserve fédérale américaine devrait poursuivre ses hausses de taux jusqu’au début de l’année prochaine.

Un certain espoir se profile à l’horizon, car le rythme des hausses de taux devrait ralentir au début de l’année prochaine, avec la possibilité d’une baisse des taux. Toutefois, cela ne se produirait probablement qu’en raison d’un ralentissement de l’économie.

Byothe
Byothehttps://byothe.fr
Papa quadra fasciné par le web, je passe une grande partie de mon temps à faire de la veille pour vous dégoter les meilleures actus.Trucs et astuces, humour, sites web et high-tech constituent l’essentiel des sujets que je souhaite traiter ici… mais je ne manquerai pas de vous proposer des bons plans glanés çà et là sur la toile…

Articles similaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Newsletter

Abonnez-vous, et recevez chaque lundi un résumé de l’actu du web

Dernières news

Au hasard