AccueilEn imageL'image du jour : le maillot de bain pour femme "torse poilu"

L’image du jour : le maillot de bain pour femme “torse poilu”

Si vous remarquez une faute d’orthographe, vous pouvez nous la signaler en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Merci !

L’été arrive à grands pas, mais il est encore temps de faire son shopping pour être à son avantage sur les plages ensoleillées… Les choix de maillots de bain sont nombreux tant au niveau de la forme que des coloris… Les designers débordent d’inventivité quand il s’agit de trouver LE maillot de bain de l’été.

Mais cette fois-ci, ils sont allés trop loin en proposant un maillot de bain une pièce pour femme qu’ils ont nommé “poitrine sexy”… mais attention, ne vous emballez pas puisque sous cette appellation attrayante, se cache un maillot de bain représentant un torse (et un dos) poilu d’homme…

Et c’est terrible ! Attention les yeux… ça pique !

.

.

.

.

.

Si l’idée vous tente, sachez que ce maillot de bain existe vraiment et que vous pouvez l’acheter en ligne sur un site spécialisé pour la modique somme de $59.95 – environ 54€ – (enfin, il est en promo à $44.95 en ce moment). D’ailleurs il est disponible en plusieurs teintes histoire de ne pas dépareiller avec votre peau :

Alors, vous l’achèteriez vous ce maillot de bain, même pour faire une blague ?

 

Source

Article mis à jour le 24 janvier 2021 par Byothe

Byothehttps://byothe.fr
Papa quadra fasciné par le web, je passe une grande partie de mon temps à faire de la veille pour vous dégoter les meilleures actus.Trucs et astuces, humour, sites web et high-tech constituent l’essentiel des sujets que je souhaite traiter ici… mais je ne manquerai pas de vous proposer des bons plans glanés çà et là sur la toile…

Articles similaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Newsletter

Abonnez-vous, et recevez chaque lundi un résumé de l’actu du web

Dernières news

Au hasard

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :